Ski Autriche
Innsbruck Munich Zurich Salzbourg

Comment se rendre à Innsbruck

Distance de l’aéroport d’Innsbruck : 4km
Distance de l’aéroport de Salzbourg : 181km
Distance de l’aéroport de Munich : 208km
Distance de l’aéroport de Friedrichshafen : 222km
Distance de l’aéroport de Zurich : 289km

Station ferroviaire la plus près d’Innsbruck – en ville (Innsbruck Hbf)

voyager par avion vers innsbruck

Recherche d'hôtels

Du

Au

Je n'ai pas de dates de séjour précises

L’aéroport d’Innsbruck offre le trajet le plus pratique vers la ville mais Munich et Salzbourg sont aussi de bonnes options. Les aéroports de Friedrichshafen et de Zurich sont un peu plus éloignés, mais aussi à une distance raisonnable.

Airport gifAéroport d’Innsbruck

L’aéroport d’Innsbruck est évidemment le choix le plus facile et le plus populaire pour les voyageurs désirant passer du temps dans la ville. Innsbruck a longtemps été reconnu comme étant une destination populaire pour les vols charters de ski – particulièrement ceux en provenance des pays de l’Europe du nord – mais l’avènement des nouveaux vols réguliers à prix modique en provenance de destinations majeures telles Londres a rendu cette option encore plus réelle pour les passagers provenant de régions plus éloignées.

L’aéroport se trouve sur les rives de la rivière Inn à l’ouest de la ville, à quelques kilomètres seulement du centre-ville. Un service régulier d’autobus assure le parcours entre l’aéroport et plusieurs parties de la ville et il y a une station de taxis achalandée à l’extérieur des couloirs d’arrivée.

Airport gifAéroport de Salzbourg

L’aéroport de Salzbourg est un bon second choix pour ceux désirant visiter Innsbruck. Le trajet le plus facile à partir de l’aéroport consiste à prendre l’autoroute à travers l’Allemagne jusqu’à Kufstein pour ensuite suivre la A12 le long de la vallée d’Inn.

Airport gifAéroport de Munich

L’aéroport de Munich est un autre bon second choix pour les visiteurs se dirigeant vers Innsbruck – une fois encore, la route se fait prequ’entièrement sur l’autoroute de l’aéroport jusqu’à Innsbruck. Les automobilistes devraient prendre la route sud évitant le centre-ville de Munich et se diriger vers Kufstein et, de là, vers l’Autriche à partir de Kufstein comme mentionné plus haut.

Il y a un service de navette privé régulier en opération entre l’aéroport de Munich et Innsbruck.

Airport gifAéroport de Zurich

L’aéroport de Zurich est un aéroport populaire pour ceux qui arrivent via des vols réguliers et pourrait être le seul choix pour certains passagers se dirigeant vers Innsbruck. Il y un service régulier de vols navette entre Zurich et l’aéroport d’Innsbruck. Ceux qui n’ont pas d’automobile trouveront peut-être plus facile d’utiliser les trains réguliers entre Zurich et Innsbruck. Ceux louant un véhicule devraient probablement prendre la route de Zurich via St Gallen pour ensuite rejoindre le système d’autoroute autrichien via Feldkirch et le chemin traversant le tunnel d’Arlberg. Cette route mènera éventuellement à l’autoroute de la vallée d’Inn.

Airport gifAéroport de Friedrichshafen

L’aéroport de Friedrichshafen, en tant qu’une des “nouvelles” destinations pour les vols charters d’hiver et les vols à prix réduit, s’est transformé en option populaire pour les visiteurs désirant se diriger vers l’ouest de l’Autriche et ses stations populaires. Toutefois, les épargnes faites sur le coût du vol seront peut-être englouties par le trajet jusqu’à Innsbruck. De meilleures options pour des vols moins dispendieux sont disponibles pour les aéroports de Munich et de Salzbourg qui sont beaucoup plus près et pratiques.

voyager en train vers innsbruck

Train gifStation ferroviaire d’Innsbruck Hauptbahnhof

La principale station ferroviaire d’Innsbruck offre un service régulier, comme on pourrait s’attendre d’un carrefour européen central, dans toutes les directions – à l’ouest vers la Suisse, à l’est vers Salzbourg et le reste de l’Autriche, au nord vers l’Allemagne et au sud vers l’Italie. Les connexions aux villes italiennes peuvent parfois être un peu problématiques.

ressources additionnelles